Le guide du randonneur

Introduction

Que vous soyez un marcheur du dimanche qui profite de ses week-end pour s'adonner à la marche; ou alors un trekkeurs qui arpente les GR et part à l'assaut des sommets: Il faut connaitre les trucs et astuces qu'il suffit de mettre en pratique avant chaque randonnée, pour être sûr de partir l'esprit tranquille et le pied léger...

Bonne randonnée !


LES DIFFERENTS MILIEUX DE LA RANDONNEE

 


La campagne:

Les promenades à la campagne sont souvent d'un niveau facile et conviennent à toute la famille. Munissez vous d'un guide et selectionnez les sentiers (balisés) les plus intéressants. Je vous conseille d'éviter les régions très agricoles car les paysages sont souvent monotones et les clotures peuvent perturber vos itinéraires. Emprunter par exemple les chemins qui longent les fleuves, les canaux ou les lacs, afin d'observer la nature.

Conseils:

Ne marchez pas au milieu des champs cultivés! N'enjambez pas les clotures! Les chemins ont été tracés en tenant compte des espaces privés, protégés ou dangereux. Suivez donc scrupuleusement vos itinéraires.


La forêt:

C'est l'endroit idéal pour faire découvrir aux enfants (et aux adultes !) le côté ludique de la randonnée. Par exemple, reconnaitre les empreintes d'animaux, les différents arbres ou autres végétations, ou encore suivre le balisage. Emportez par précaution une carte au 1/25 000e qui vous indique toutes les limites de parcelles ainsi que les sentiers et les maisons forêstières. (Attention aux jours de chasse ! contactez les mairies). Biensure, évitez de fumer ou de faire des feux aux risques d'incendie !

Important: 

Vous pouvez confondre les marquages forêstiers avec ceux des sentiers: Les lettres ou chiffres rouges sur carrés blancs peints sur les troncs d'arbres indiquent des numéros de parcelle et n'ont rien à voir avec vos itinéraires.


La montagne:

C'est le milieu le plus recherché des amoureux de la randonnées. Les paysages en sont plus variés et l'effort physique plus conséquent. Les dangers sont plus fréquents et nécéssitent donc un équipement irréprochable. IL est indispensable de consulter un site météorologique avant chaque départ de rando. Les changements de temps en montagne sont rapides (quelques heures). Les durées de marche et les difficultés sont variables dans les massifs Alpins.

Les effets de l'altitude:

Plus vous grimpez, plus la température est basse et plus plus le soleil "tape" fort. Prévoyez des vêtements et un équipement adéquats (lunettes, chapeau, casquette, crème...). Dès 2000 mètres, l'oxygène diminue et votre battement cardiaque accélère. Par conséquent, ne montez pas trop vite car vous pouvez être victime de malaises (maux de tête, vertige...) que l'on appelle le MAL AIGU DES MONTAGNES. Si vous ressentez ces symptômes au dessus de 3000 mètres, redescendez immédiatement !


LES CARTES TOPOGRAPHIQUES ET LES BALISAGES

 


 

 

 

 

 

Les cartes topographiques:

Suivre le balisage n'est pas suffisant pour ne pas se perdre ! Il faut absolument se munir de carte IGN (1/25 000e). Tous les sentiers (même les plus petits) y figurent. Le relief de vos itinéraires vous aidera également. Le Nord est toujours situé en haut de la carte. Je vous conseille de choisir les cartes (de couleur bleue) de type "TOP25" car les informations y sont plus complètes. Grace à tous ces repères, vous ne pouvez pas vous perdre. Familiarisez vous avec les cartes en vous munissant d'une boussole pour vous orienter.

Le balisage:

Pas de pancartes! Ce n'est pas un soucis car le balisage est là pour vous aider. Il se reconnait par des marques de peinture colorées sur les arbres, les murets, ou les rochers. Il existe TROIS sortes de marquage: Le GR, le GRP et le PR. Le GR (Grande Randonnée) est marqué de deux traits horizontaux rouge et blanc. Le GRP (Grande Randonnée de Pays) est marqué d'un double trait jaune et rouge. Le PR (Promenade et Randonnée) est marqué d'un seul trait de couleur jaune. Dans le vercors, certains sentiers sont appelés GTV (Grande Traversée du Vercors).

Le marquage:

Un ou deux traits horizontaux: Vous êtes dans la bonne direction. Une croix: Mauvaise direction. Une flêche: Changement de direction en respectant le sens de la flêche.


L'EQUIPEMENT

 


Les vêtements:

Bien choisir ses vêtements en fonction des conditions climatiques et de la réaction de votre corps à l'effort.

La première couche doit être en contact avec la peau et de matière synthétique afin d' absorber et d'évacuer la transpiration tout en laissant le passage de l'air.

La deuxième couche doit protéger du froid (pulls ou vestes polaires).

La dernière couche est a mettre en cas de grand froid (parka), pluie (imperméable) ou autres intempéries. Choisissez plutôt des tissus en "Gore-tex"

Pour le pantalon, il faut que vous puissez être libre de tout mouvement. N'oubliez pas de bonnes chaussettes, des gants, des chapeaux (hivers ou été) et des guêtres (en cas de pluie, humidité, neige ou boue)

Les chaussures:

Il faut qu'elles soient confortable ! Evitez les chaussures de sport. Pour les petites sorties vous pouvez choisir des chaussures de marche basses a semelles crantées. POur les plus conséquentes, optez pour une paires à tige haute (meilleur maintien de la cheville) et rigide.

Le sac à dos:

Sa contenance est en rapport avec le temps de vos marches: 20 ou 30 litres pour une rando d'une journée, et jusqu'à 70 litres pour plusieurs jours. Choisissez un sac muni de petites poches latérales ou frontales, de porte-batons, dos matelassé, bretelles renforcées et matelassées. Aidez vous de sangles pour fixer votre matos!

Pensez à bien équilibrer les masses dans votre sac: Les choses lourdes le long du dos et les plus légères sur l'extérieur.

Le poids de votre sac ne doit pas dépasser 20/100 ème de votre poids de corps. (20kgs pour moi ! Faites le calcul... lol)


LA TROUSSE DE SECOURS

 


L'indispensable:

Des antalgiques (douleurs), collyre (lavage des yeux), biafine (brûlures solaires), arnica (en granules par ex.), désinfectant, épingles à nourrice, pansements, compresses stériles, scotch médical, bande Velpeau, pommade (pour piqûres), ciseaux, petite pince (échardes), couverture de survie, sucre, ficelle, allumettes, couteau, lumière (frontales ou de poche), sac plastique (poubelle), gourde, carte, boussole, mouchoirs, papiers hygièniques,aliments énergétiques, appareil photo, jumelles, papiers et argent, sifflet.

Complétez la liste de vos médicaments personnels ou autres besoins.


LES DANGERS

 


 

Liés à la météo:

* Le soleil:

Portez des chapeaux ou casquettes pour éviter des insolations ou des coups de chaud. Buvez souvent, rechercher les zones d'ombre, et ménagez vos efforts.

* L'orage:

Ils sont plus fréquents en fin de journée et peuvent être dangereux. Si vous le pouvez, descendez aussi vite que possible! Ne vous réfugiez pas sous un arbre, ni sous un rocher, ni près d'un pylône electrique ou tout autre objet qui dépasse, ni près d'un cours d'eau et ne restez pas au milieu d'une grande étendue.

* Le brouillard: 

Si vous n'avez plus de visibilité, c'est la galère ! (J'en ai fait les frais...). Comme en pleine nuit, tentez de rester près d'un chemin ou autres repères connus. Progressez très lentement (aidez vous de la boussole). Il est également raisonnable d'attendre que le brouillard se dissipe avant de reprendre votre route.

* Le froid:

Encore un fois, soyez bien équipé. Empêchez les entrées d'air froid dans vos vêtements. Bougez régulièrement vos doigts pour faire circuler le sang. Buvez des boissons chaudes ou sucrées.

* La neige:

Attention aux avalanches ! Consultez vraiment la météo avant de partir...

 

Liés au milieu naturel:

* Les piqûres d'insectes:

Celles des quêpes, abeilles ou frelons... Otez le dard et chauffez (à l'aide d'un briquet ou cigarette) en vous approchant à 5 mm de la peau.

* Les morsures:

Nettoyez et desinfectez la morsure. S'il s'agit d'un serpent, bougez le moins possible pour éviter de propager le venin. Appelez du secours.

* Coupures:

Nettoyez et desinfectez sans attendre.

Liés au terrain:

Restez attentif au terrain (malgré les beaux paysages). Attention au chute de pierres (vigilence), aux trous, aux crevasses, branches... Regardez où vous mettez les pieds! Attention aux pentes glissantes et marchez en file indienne sur les routes (pensez à vous signaliser avec des lumières).


 

L'ACCIDENT ...

 


Votre assurance prend elle en charge les accidents de randonnées? (Frais de secours... etc)

Surtout pas de panique ! Evitez le sur-accident. Ensuite protégez la victime (si son état le permet). Contacter les secours en composant le 112. Si vous n'avez pas de réseau (J'en ai fait les frais, encore ! lol), déplacez vous. Si possible, ne laissez pas le blessé seul.

Quelques signaux de détresse: A la vue des secours, tenez vous debout les deux bras levés formant un "Y", et sans bouger! Faites des signaux lumineux toutes les minutes. Si vous êtes équipés d'un sifflet, faites retentir SIX sons par minutes.

Les premiers secours: Ne faites rien si vous n'êtes pas certain de vos actes! Si la victime est inconsciente, allongez la sur le sol en Position Latérale de Sécurité (PLS) et couvrez la. Si la victime saigne, appuyez fortement sur la plaie à l'aide d'un tissu ou d'une compresse propre, et en cas de besoin, comprimez fortement l'artère située en amont de la plaie.

 

                                                Je vous souhaite de bonnes balades !

11 votes. Moyenne 4.18 sur 5.

Vous devez être connecté pour poster un commentaire

Date de dernière mise à jour : 22/09/2014

  Une visite en musique? cliquez ici

 

 

 

 

Haut de page

 

 

Me contacter

 

Recommander le site

 



 



Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site